numero vert fr

 

Services aux navires

Météo

Les prévisions météo sont communiquées tous les jours par le service des prévisions générales de la météo nationale.

Contact VHF Canal 16

Tél. : (221) 33-820-07-80

LES VENTS

Le secteur est marqué par un climat tropical avec deux (02) régimes de vents distincts qui caractérisent chaque saison :

  • La saison sèche (de novembre à mai) est celle de l’harmattan
  • La saison des pluies est celle de la mousson.

Dans la zone de transition située au Nord du Cap-Vert, les alizés de nord-est prédominent.

LES MAREES

  • types semi diurnes
  • amplitudes faibles
  • marnages observés :
  • 1,20m pour les marées de vive eau, (Plus Haute Marée à + 1,80m)
  • 0,60m pour les marées basses de mortes eau, (Plus basse marée à +0,20m).

 

Accès nautique et balisage

Port en eau profonde avec un chenal d’accès dragué à -11 mètres. Protégé par l’Ile de Gorée, le Port ne subit pas d’ensablement du littoral et est accessible 24h/24. Sa passe d’entrée est large de 250 mètres.

Aucun cours d’eau n’aboutit dans le port et les opérations de dragage sont limitées

Balisage maritime

Ce service est l’exemple même du service public rendu aux navires faisant relâche au port ou croisant au large.

Les balises et aides à la navigation sont situées à terre (phares, espars etc.) ou en mer (bouées, espars etc.). Leurs caractéristiques, qui respectent les normes établies par l’Association Internationale de Sécurité Maritime, sont décrites dans les ouvrages spécialisés que l’on trouve sur tous les navires (livres des feux etc.) et elles sont schématisées sur les cartes marines. Il en existe quatre types :

  • Le balisage latéral où les bouées et balises matérialisent un chenal navigable. En entrant dans le port, les bouées à bâbord sont rouges et celles à tribord sont vertes ;
  • Le balisage cardinal  où les bouées et balises sont positionnées à proximité du danger, définissent un quart de cercle où les eaux sont saines, au Nord, au Sud, à l’Est ou à l’Ouest du danger ;
  • Les marques de danger isolé : épaves etc ;
  • Les marques spéciales (bouées de plage etc.).
  • baliseur-samba-Laobé

Atterrissage

Phare des Mamelles

  • Portée : 30 milles ;
  • Rythme : 2 éclats blancs 5s,
  •  Position : 14°43,4N ; 17°30,2W

Guidage

  • Phare des Almadies :
    • Portée : 12 milles,
    • Rythme : 2 éclats blancs 6s,
    • Position : 14°44,6N ; 17°32,6W
  • Phare du Cap Manuel
    • Portée : 20 milles,
    • Rythme : éclats réguliers 5s,
    • Position : 14°23N ; 17° 46,4W
  • Zone d’obstruction
    • Bouées ordinaires interdisant l’accès au Port de Dakar par le tronçon Cap Manuel – Gorée.
  • Feu de Gorée
    • Portée : 12 miles,
    • Rythme : Br 2 occultations 6s,
    • Position : 14°39N ; 17°23W
    • Cap-Manuel1
  • Bouées de chenal
    • Bouée UNE : portée 9 milles,
    • Bouée DOUZE : portée 9 milles,
    • Bouée TACOMA : portée 9 milles.

Entrée

1. Feu Vert

  • Portée : 11 milles,
  • Rythme : Iso vert 4s,
  • Position : 14°40N ; 17°25W

2. Feu Rouge

  • Portée : 11 milles,
  • Rythme : 4 occultations 12s,
  • Position : 14°40N ; 17°25W
  • Bouée-TAcomar

Hydrographie portuaire et côtière

  • mise en place de capacités de base (capacity building) depuis mai 2002,
  • équipements de positionnement : station DGPS 5001 SD et récepteur DGPS NRC 109,
  • équipements d’acquisition et de traitement des données de sondages conformes aux normes OHI (cf. publication spéciale S44),élaboration et publication des cartes marines : par le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine Française (SHOM).

Gestion de l’information nautique

  • Via la station de radio côtière maritime Dakar-radio,
  • Via le Safety Net pour le Coordonnateur de la zone NAVAREA II
  • Sécurité

N.B :

Le Sénégal est membre associé de la CHATO, membre de l’OMI, membre de l’OMAOC, membre de l’AISM et de l’AGPAOC entre autres.

Le dossier de candidature à l’OHI est en cours de préparation.

Le Sénégal a ratifié les conventions SOLAS de l’OMI et Droit de la mer de l’ONU.

Le Sénégal est signataire de la convention SAR.

Pilotage

Le pilotage est l’un des services à forte valeur ajoutée du PAD, ce qui lui a valu en 2009 le renouvellement de la certification ISO 9001, version 2008, pour son service pilotage des navires à l’entrée et à la sortie.

Pilotage Entrée, Sortie, Déhalage des navires de commerce pilotables.

Au PAD, tout navire supérieur à 1500 m3 doit être piloté obligatoirement.

Quinze (15) pilotes capitaines au long cours, une flotte de six (6) pilotines et sept (7) pc d’amarrage assurent sans interruption, à tour de rôle, les manœuvres d’assistance des navires à l’entrée et à la sortie.

Plusieurs vedettes de servitude sont affectées au transport passager (délégations et personnalités), aux nécessités du service, aux rondes de sécurisation et au sea-line de Mbao où les opérations de connexions et de déconnexions sont faites à l’aide d’une vedette de servitude avec un équipage de l’armement et de la SAR.

pilotage

Remorquage

Le remorquage reste facultatif au Port de Dakar grâce aux conditions nautiques exceptionnelles.

Ce service est confié à une société privée qui disposent de cinq (5) remorqueurs équipés d’un dispositif adéquat de lutte contre la pollution et les incendies.

Il est également certifié ISO.

remorq

Réparation navale

Dakar nave demeure l’un des plus grands chantiers navals de l’ouest africain.

Situé à l’intérieur du port, le chantier possède des équipements modernes pour la réparation et le carénage:

  • un élévateur à bateau de 1200 tonnes
  • une cale sèche de 195m de long et 27m de large
  • un bassin de radoub de 130m de long et 38m de large
  • deux (2) grues flottantes de 60 et 120 tonnes
  • un dock flottant avec une capacité de levage de 60 000 tonnes.
  • Services---Réparation-navale

Lamanage

Le lamanage est l’opération d’amarrage et de désamarrage des navires à tous postes dès leur arrivée, leur départ ou leur manœuvre dans le Port.

Le service est totalement assuré par le Port 24h sur 24 et 7j/7.

lamanage

Avitaillement en eau, électricité, hydrocarbure et téléphone

L’avitaillement en eau douce avec un réseau entièrement rénové, est effectué à l’aide de 132 bouches à quai.

En rade, elle se fait par des citernes flottantes de 220 à 400 tonnes avec un débit de 100m3/h, à 30 m de hauteur manométrique. La qualité de l’eau fournie par le Port est soumise au contrôle permanent de l’Institut Pasteur.

Le ravitaillement en hydrocarbure se fait par bouches à raison de 250t/heure et par navire, avec la possibilité de livrer jusqu’à 1000t/heure par poste.

La distribution électrique, avec un réseau rénové, est assurée par le P.A.D.

Elle permet également d’opérer en toute heure.

Le réseau téléphonique (40 prises disponibles en bord à quai) se compose d’un service télex et d’un réseau VHF fonctionnant sur trois canaux. Il est en permanence sur le canal 16 (veille-sécurité) et peut dégager sur n’importe quel autre canal.

Prises-éléctriques

 

WHARF-PETROL