800 801 802

Infrastructures

Le port de Dakar est un port maritime en eaux profondes, et se situe à l’intersection des principales routes maritimes desservant la Côte Ouest Africaine.

Il dispose d’une situation géographique exceptionnelle (pointe la plus avancée de la Côte Ouest Africaine) à l’intersection des lignes reliant l’Europe à l’Amérique du sud, et l’Amérique du nord à l’Afrique du sud.

Sa localisation géographique se présente comme suit : 14° 40′ de latitude Nord et 17° 25′ de longitude Ouest.

Les marées varient entre 0,20 en basse mer  et 1,90 m en pleine mer. Un cercle d’évitage  de diamètre 500 m. Un chenal dragué à -13 m à l’intérieur et à -13,5 m à l’extérieur  avec une largeur de 250 m  et parfaitement balisé, permet d’accéder au plan d’eau intérieur.

Le port de Dakar présente:

  • une rade extérieure stable et protégée de la houle et des vagues par l’ile de Gorée et le brise-lame au Sud Est et la pointe du cap manuel
  • un accès direct à toute heure de marée,
  • un plan d’eau intérieur exceptionnel et un linéaire de dix (10) km de quai pouvant accueillir différentes catégories de navires.

C’est un port international de transit qui constitue la porte naturelle du Mali offrant ainsi la possibilité de desservir le Niger et le Burkina Faso.

L’infrastructure portuaire

Elle est répartie en deux zones de commerce distinctes (Sud et Nord) séparées par une zone militaire, des magasins, des ateliers de réparation navale et un port de pêche.

 

Zone Nord

La Zone Nord

La Zone Nord est composée de 4 môles (4, 5, 8, 9), en plus de la jetée nord et du terminal à conteneurs, avec quatre fondations variant de - 9 à -13 mètres.

La zone Nord dispose aussi d’installations spécifiques pour les vracs liquides (hydrocarbures raffinés, huile et vin) et les vracs solides (phosphates, métaux rares, clinker, houille, blé, riz).

Elle abrite :

  • Le Terminal vraquier 

Avec son linéaire de quai de 700m, le Terminal vraquier du Sénégal (TVS) est destiné au trafic de pondéreux non alimentaires (essentiellement minerais, engrais et ciments). Il est équipé de 2 grues Liebher 150 tonnes, 15 camions pour le transfert entre le quai et les zones de stockage du terminal, deux convoyeurs/chargeurs de navires, 5 chariots élévateurs, 7 chargeuses, 2 ponts bascule, 02 trémies dépoussiérées, 03 stations d’ensacheuse sans compter le petit matériel (crapauds, chouleurs), une zone de stockage de 9 ha.

Le terminal est exploité par l’opérateur NECOTRANS.

  • Le Terminal à Conteneurs

Le terminal à conteneurs en Zone Nord du port de Dakar couvre une superficie totale de 24 ha et un linéaire de quai d’environ 700m avec trois postes à quai fondés de 12 à 13m. Un équipement moderne est mis au service de la manutention avec notamment quatre portiques de quai (dont deux post-panamax), quatre grues Gottwald sur pneus de 100 tonnes, dix portiques de parc, 15 reachstackers, 400 prises frigos.

Le trafic annuel d’environ 300 000 EVP (Equivalent Vingt Pieds) en constante progression offre d’excellentes perspectives à l’opérateur DP WORLD, concessionnaire pour l’exploitation du terminal.

  • La Zone des hydrocarbures 

La position géographique de Dakar fait du Port, un point d’avitaillement privilégié des navires en soutes.

Elle est composée du wharf pétrolier (môle 9) et de la Jetée Nord

Le wharf comporte deux postes avec des linéaires de 235m et 267m pour un tirant d’eau de -12m par rapport au zéro hydro de référence avec une possibilité de se connecter au Chenal avec homogénéisation des fonds sans toucher les fondations.

Cette zone a bénéficié d’un important financement pour sa rénovation complète. Aujourd’hui, elle est exploitée en partie par l’opérateur TERMINAL PETROLIER DE DAKAR (SEA INVEST).

Zone Sud

La Zone Sud

Elle est composée de 3 môles (1, 2 et 3) reliés par des quais de rives bassins. Les tirants d’eau admissibles varient de - 8,5 à -10m.

La Zone Sud reçoit essentiellement des marchandises diverses et une partie du trafic conteneurs (40 %).

Elle dispose de 12 postes pour marchandises diverses et 2 postes de servitude pour les remorqueurs et vedettes.

Cette zone comprend aussi des installations spécialisées :

  • Le Môle 3

Il  est destiné à recevoir en priorité le trafic malien en application des dispositions des accords signés entre le Mali, pays enclavé, et le Sénégal.

Il comporte 02 postes à quai.

  • Le Terminal roulier ou Môle 2

Porte océane de l’Afrique, Dakar relève le défi de la spécialisation par la mise en service d’un terminal dédié au trafic roulant.

L’infrastructure de 8 ha avec 700 m de linéaire de quai répond aux spécificités de ce type de trafic en termes de sécurité et d’accessibilité. A terme, Dakar pourra desservir les pays limitrophes pour l’importation de véhicules.

L’excellente position géographique permettra de jouer un rôle de premier plan dans le transbordement des véhicules en provenance des Amériques et  destinés au pays de la façade Atlantique de l’Afrique.

  • La Gare Maritime internationale de Dakar

Au-delà de sa mission principale d’accueil de passagers, la GMID se veut par son architecture originale, un monument touristique, un site à découvrir et à fréquenter, ouvert au public pour des cérémonies et manifestations d’envergure. C’est une infrastructure moderne, unique en Afrique au Sud du Sahara, capable d’accueillir à la fois des centaines de passagers du trafic maritime intérieur, du cabotage africain et de la croisière.

Port de pêche "SEYDINA LIMAMOU LAYE"

Le port de pêche dispose : 

  •  d’une superficie de 200 000 m2 de surface utile de deux km de quai linéaire avec des profondeurs de 6 à 10 m; 
  •  d’une dizaine de postes à quais avec près de 60 bouches de distribution d’eau;
  •  d’unités industrielles de traitement de poisson, de congélation de produits de mer, de fabriques de glace et d’entrepôts frigorifiques;
  •  de multiples services dont l’avitaillement en eau à quai, l’avitaillement en matériels de pêche, et en vivres;
  •  de 02 bureaux de main d’œuvre docker et offre un service qui fonctionne à feu continu ;
  •  d’un des plus grands chantiers navals de l’ouest africain qui offre des équipements modernes pour les opérations de réparations et de carénage.

Atelier de réparation navale

L’Atelier de réparation navale DAKARNAVE

Le Port de Dakar dispose du plus grand chantier naval de la Côte Ouest Africaine : DAKARNAVE. Il propose aux navires un espace moderne de réparation avec des équipements modernes et des services de qualité.

Plateforme de distribution

La Plateforme de distribution

Aménagée sur une surface de 21 ha, la plate-forme est constituée d’une zone d’entrepôts, des bureaux pour grossistes, transitaires et douanes, des voiries et des terres pleins. Il s’y ajoute un centre comprenant un parc de stationnement pour gros porteurs et un autre pour les camionnettes.

Zone de manifestation et de création de valeur ajoutée, le port de Dakar enrichit sa palette de services en se positionnant sur la chaine logistique à l’échelle sous régionale.

L’amélioration des facilités de transbordements offertes, la réduction des délais de dédouanement, la productivité des opérations de manutention, l’implantation de nouveaux opérateurs logistiques sont autant d’atouts pour développer le hub de Dakar.

Nos services

Carnet de bord

Espace Pro

Professionnels du secteur, cet espace vous est exclusivement dédié, vous y trouverez toutes les informations utiles et toute la documentation nécessaire pour un meilleur partenariat  avec  le PORT AUTONOME de DAKAR.
Ensemble  vers le Port de l’Excellence de la côte Ouest africaine à l’horizon 2023.

Entrer

Site By